Vivre en
union de fait

S'informer pour être mieux protégé

Aujourd'hui, plusieurs couples décident de faire vie commune sans s'unir par les liens du mariage ou de l'union civile. Au Québec, l'union de fait prend des ampleurs de phénomène : près de 38 % des couples québécois ont choisi de vivre en union de fait comparativement à 11,11 % dans le reste du Canada. C'est près de 1 400 000 personnes.


Les résultats d'un sondage commandé par la Chambre des notaires du Québec confirment ce que l'on soupçonnait : en cas de décès ou de séparation, les couples vivant en union de fait croient qu'ils ont la même protection que les couples mariés. Pourtant, ce n'est pas le cas.


Pourtant, ce n'est pas le cas.